Paroisses-VDS

Accueil Archives Editos hebdomadaires Vivez comme des fils de lumière (26/03/2017)

Zoom du jour...

Nombre de visites

Aujourd'hui :
229
Hier :
798
Il y a 27 utilisateurs en ligne

 

Edito du 26 mars 2017

 

VIVEZ COMME DES FILS DE LUMIERE

En parlant des gens renommés, on dit : « c'est une « lumière », cette personne-là. » Mais la lumière ne jaillit pas toujours là où les hommes croient l'avoir décelée... Ce fut le cas quand le prophète Samuel fut chargé par Dieu de trouver un nouveau roi pour Israël (Saul étant devenu fou). Il se rendit chez les « Jessé », une famille nombreuse. Le papa présente, à tour de rôle, ses sept grands fils ; le huitième, David, n'était qu'un adolescent ; il gardait les troupeaux et était donc absent. Samuel l'envoya chercher en disant : « le Seigneur n'a choisi aucun de ceux-là : les hommes regardent l'apparence, mais le Seigneur regarde le cœur ». Quand David arrive, Samuel lui donna l'onction. L'Esprit du Seigneur s'empara du « gamin ». Il devint roi d'Israël.

L'Évangile de ce jour met aussi sous nos yeux, un pauvre aveugle de naissance. Il n'a connu dans sa vie que les ténèbres. Jésus va, si j'ose dire, « le recréer » à la façon dont Dieu le Père module l'homme primitif, Adam, avec de la poussière du sol. Jésus cracha à terre, et, avec la salive, il fit de la boue, puis l'appliqua sur les yeux de l'aveugle, et il lui dit : « va te laver à la piscine de Siloé ». L'aveugle y alla donc et se lava ; quand il revint, il voyait. Quand Jésus le revit après le bain dans la piscine, il lui demanda : « crois-tu au fils de l'homme ? », Il répondit : « Et qui est-il ? ». Jésus dit : « Tu le vois, c'est lui qui te parle. » Alors l'aveugle s'écria : 'je crois, Seigneur ».

Nous qui avons été baptisés en Christ, qui avons reçu, comme David, l'onction de l'Esprit Saint, et qui avons « fait profession de foi », comme l'aveugle, écoutons St Paul s'adresser à nous : « Autrefois, vous étiez ténèbres, maintenant vous êtes lumière. Conduisez-vous comme des enfants de lumière. Ne prenez aucune part aux activités des ténèbres ».

Père Jean-Claude Brétéché