Paroisses-VDS

Accueil Archives Editos hebdomadaires Une nouvelle année paroissiale (20/09/2015)

Zoom du jour...

Nombre de visites

Aujourd'hui :
147
Hier :
784
Il y a 12 utilisateurs en ligne

 

Editorial du 20 septembre 2015

 

Une nouvelle année paroissiale

Vivre une messe « d’envoi paroissial » en ces jours de Sept 2015 c’est ouvrir notre communauté, notre paroisse, notre Eglise aux dimensions du monde.

Ce monde, en ce moment il n’est pas très beau : la sécheresse, les inondations, le réchauffement climatique, les guerres, le chômage, les difficultés de l’Europe à se construire, les méfaits et les crimes de Daech, les milliers, les millions de personnes, de familles déplacées et les nations qui ne savent pas quoi faire ou qui n’osent pas faire .Et puis et puis…

Cette journée paroissiale doit être pour nous une lueur d’espoir, de Foi, d’Espérance et d’Amour. Nous allons nous conforter comme des enfants se ressourcent près de leurs parents.

A l’appel de St Jacques convertissons nous d’abord car, c’est lorsque notre cœur est plein de convoitises que viennent les guerres et les actions malfaisantes. Et, ajoute encore Jacques, c’est à cause de cela que nos prières n’aboutissent pas.

Conversion du cœur à vivre en famille, en communauté paroissiale, dans sa commune et dans tous nos milieux de vie.

Démarrer une nouvelle année c’est faire aussi le point sur ses engagements et tout ce qui nous aidera à grandir en humanité et en chrétienté. C’est aussi dans chacun de nos engagements se resituer dans leur mission pour ne pas se tromper de parcours.

Cette année c’est l’année de la miséricorde et, le Conseil pastoral de paroisse qui se tiendra le Mercredi 25 Novembre aura ce thème de partage.

Le CPP fait se retrouver ensemble un représentant de chaque groupement, service ou association œuvrant sur la paroisse pour se connaitre et avancer avec une conscience commune d’Eglise. Ces rencontres sont d’une telle importance que chaque représentant est invité, il est même convoqué par l’Église.

Je nous invite à rendre grâce.

 

 

Père Marc Ruet