Paroisses-VDS

Accueil Archives Editos hebdomadaires Ne nous faisons pas voler l'espérance (24/11/2013)

Zoom du jour...

Nombre de visites

Aujourd'hui :
86
Hier :
1039
Il y a 23 utilisateurs en ligne

 

 

Editorial du dimanche 24 novembre 2013

 

NE NOUS FAISONS PAS VOLER L'ESPERANCE

Cette année, la célébration de la solennité de Notre Seigneur Jésus-Christ Roi de l'Univers coïncide avec la clôture de l'année de la foi. A cette occasion, le pape François publie ce dimanche sa première exhortation apostolique intitulée La joie de l'Evangile. Il veut ainsi nous rappeler que croire c'est témoigner de la joie de la rencontre avec le Christ. Qu'avons-nous fait de cette année de la foi ? Que nous a-t-elle apporté ? A-t-elle renforcé en nous la joie d'être chrétien ? 

Dans l'Evangile, le "bon larron" après avoir fait la vérité sur lui-même, s'en remet à l'amour miséricordieux de Jésus. Et cette confiance en l'amour de Dieu nourrit son espérance en un avenir meilleur. « Jésus souviens-toi de moi quand tu viendras comme Roi ». Le "bon larron" n'a pas voulu passer à côté de cette espérance qui le projette déjà vers un avenir bienheureux, proche et certain. « Vraiment, je te déclare : aujourd'hui, avec moi, tu seras dans le Paradis » lui dit Jésus.

Au milieu du déchainement du mal, de la violence humaine, de la profusion de moqueries et d'injures, le "bon larron" représente ainsi la figure de l'humanité déjà sauvé. Il est le signe du royaume de Dieu qui germe déjà dans notre monde à travers la mort de Jésus sur la croix. Pour lui, se dévoile déjà l'accomplissement de la vie humaine dans la vie éternelle en Dieu. Et en lui, nous découvrons que la croix n'est pas un échec de Dieu mais le surgissement d'un avenir nouveau. Car DIEU N'ÉCHOUE PAS.

« Il "échoue" continuellement, mais précisément pour cela, il n'échoue pas, car il en tire de nouvelles opportunités de miséricorde plus grande, et son imagination est inépuisable. Il n'échoue pas car il trouve toujours de nouveaux moyens d'atteindre les hommes et d'ouvrir davantage sa grande maison, afin qu'elle se remplisse complètement... Dieu n'échoue pas, pas même aujourd'hui. Même si nous entendons de nombreux "non", nous pouvons en être certains... Aujourd'hui aussi, il trouvera de nouvelles voies pour appeler les hommes et il veut que nous soyons à ses côtés comme ses messagers et ses serviteurs. » Homélie de Benoît XVI. Mardi 7 novembre 2006

Soyons donc des serviteurs de l'amour de Dieu dans ce monde en marche vers l'accomplissement définitif du Royaume de Dieu. Et « NE NOUS FAISONS PAS VOLER L'ESPERANCE ! » (Pape François, encyclique La Lumière de la Foi n°57).

Père Emmanuel Boulon