Paroisses-VDS

Accueil Archives Editos hebdomadaires La vie est l'avenir de l'homme (06/04/2014)

Zoom du jour...

Nombre de visites

Aujourd'hui :
229
Hier :
798
Il y a 27 utilisateurs en ligne

 

 

Editorial du 6 avril 2014

 

LA VIE EST L'AVENIR DE L'HOMME

 

Sur les chemins de la vie, mon cœur est en attente. L’attente est ma route. L’attente est mon espoir. Mais le temps qui s’écoule, stérile comme une terre aride, sonne le glas des promesses et de mes rêves enchantés. Comme Marthe et Marie, j’attends et rien n’arrive. J’attends et personne ne vient. Douloureuse attente, fatigue intenable, patience éprouvante qui murmurent à mon oreille : tu vois maintenant c’est trop tard… Sur les chemins de la vie, mon cœur est en pleurs. Je pleure avec ceux qui pleurent. Je pleure sur moi-même. Je pleure ce que j’ai perdu, je pleure pour ce que j’endure, je pleure pour ce que je suis. Comme Lazare au tombeau, je n’ai plus d’autre habit que le linceul de ma tristesse. Je n’ai plus d’autre refuge que le caveau de mes peurs. Ma vie n’a d’autre parfum que l’âcre odeur de l’absurdité. Sur les chemins de la vie, mon cœur sombre quelques fois dans la nuit. Longue nuit ! Nuit ténébreuse ! Dans ce tombeau, plus de lumière ! Dans cette nuit noire, je marche sans savoir où je vais, ni d’où je viens. Perdu au milieu de nulle part, encerclé par  les fantômes de mes doutes, j’entends l'Espoir vaincu qui pleure, et l'Angoisse atroce, despotique, qui sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.*

Mais au milieu de cette terre devenue un cachot humide, où l’espérance, comme une chauve-souris s'en va battant les murs de son aile timide*, je garde au fond de moi, comme un précieux trésor, l’écho de la voix de Celui qui a dit à Lazare : « Sors de ton tombeau!».  Alors, même si aujourd’hui m’est pesant et que demain m’est inconnu ; même si cela ne change rien à mon présent, je sais et je crois qu’avec Lui, la Vie est l’avenir de l’Homme. Crois-tu cela, ami d’infortune ?

Père Emmanuel Boulon

* Charles Baudelaire