Paroisses-VDS

Accueil Archives Editos hebdomadaires Editorial (05/10/2014)

Zoom du jour...

Nombre de visites

Aujourd'hui :
472
Hier :
505
Il y a 15 utilisateurs en ligne

 

Editorial du 5 octobre 2014

 

« Mon ami avait une vigne, il l'aimait plus que tout... Pouvait-il faire plus pour sa vigne ? Et pourtant, elle a donné de mauvais fruits ! Alors il l'abandonne et il la laisse se dessécher. »

Attention, c'est Isaïe et son ami qui parlent ainsi, ce n'est pas Dieu. A travers cet exemple, on pourrait dire cette parabole, le prophète Isaïe appelle à la conversion. : « Portez du fruit dit-il à ses concitoyens » c'est-à-dire vivez l'Alliance conclue entre Dieu et nous « car » poursuit Isaïe vous allez tout perdre, vous serez abandonnés. L'Alliance dont il s'agit ici c'est l'histoire d'Amour entre Dieu et son peuple. Comme son ami qui avait une vigne, Dieu va finir, pense-t-il, par abandonner, il va se lasser, il va punir. On retrouve le message de tous les prophètes : si vous abandonnez l'Alliance vous serez vous-mêmes abandonnés.

On en vient à l'Evangile. Que fera le propriétaire dit Jésus, que fera le propriétaire qui avait donné sa vigne aux vignerons pour qu'ils s'en occupent. Que fera-t-il à ses vignerons qui tuent tous les serviteurs envoyés pour les avertir et qui tuent même l'héritier, le Fils, envoyé par le Père pour les ramener à la raison ?
Les auditeurs de Jésus qui ont en tête le message des prophètes et d'Isaïe en particulier s'exclament rapidement « Il le fera périr et il donnera la vigne à d'autres ».

Frères et sœurs, ce n'est ni Jésus ni même Matthieu qui font cette réponse, ce sont les auditeurs eux-mêmes, ceux qui se rappellent les avertissements d'Isaïe. Jésus, lui parle de la pierre angulaire qu'ont rejetée les bâtisseurs, elle est devenue la pierre d'angle.

Voilà le message délivré : Au lieu de punir d'avoir tué son Fils, Dieu aime tellement le monde que, de cette mort, il en fait un appel à la résurrection pour tous. La pierre d'angle c'est Jésus ressuscité, c'est le jour de Pâques.

Frères et sœurs aujourd'hui nous sommes invités à la joie de l'évangile.

 Dieu, par Jésus n'est pas venu nous imposer des lois, des interdits des contraintes...Jésus ne vient pas pour menacer ou pour punir...Il se manifeste parce qu'il aime et qu'il veut que tous nous vivions de cet amour, que nous le recevions. Il veut que nous en portions les fruits c'est-à-dire la justice, la paix, le pardon, les fruits de la vigne qui ne sont autres que les fruits de Pâques !

La liturgie d'aujourd'hui nous invite encore à faire le point : « dans ta façon de vivre aime assez pour partager la paix, le pardon, la justice, la lumière, l'amitié, la fraternité »

 

Père Marc RUET