Paroisses-VDS

Accueil Archives Editos hebdomadaires Editorail (30/06/2013)

Zoom du jour...

Nombre de visites

Aujourd'hui :
234
Hier :
798
Il y a 24 utilisateurs en ligne

 

Editos des paroisses du Val de Saône pour le dimanche 30 juin 2013

 

Saint Christophe les deux rives
logo_StX
Saint Roch en Val de Saône
logo_st_roch

 

Elie et Elisée sont deux grands prophètes de l’Ancien Testament : leur prédication nous est rapportée par les deux livres des Rois. Ces livres ils font partie des « livres historiques » ; sur cinq siècles, du 10ème au 6ème siècles avant J.C., ils décrivent deux dynasties, celle du Nord et celle du Sud, puisque, dès la mort de Salomon, en 933, le territoire a été divisé en deux royaumes distincts ; le royaume du Nord garde le nom d’Israël, le royaume du Sud s’appellera Juda.

Les deux prophètes Elie et Elisée, qui se succèdent au neuvième siècle, sont les champions de la fidélité au Dieu unique et ils consacrent leur vie et toutes leurs énergies à ramener le peuple au seul vrai Dieu.

C’est au sein de la vie quotidienne que l’appel retentit. Moïse, David et Amos gardaient leurs moutons, Gédéon battait le blé, Samuel dormait en pleine nuit, Saül rentrait des champs derrière ses boeufs et Elisée laboure ; même chose pour les appelés du Nouveau Testament : Matthieu était à sa table de douane, et les premiers disciples étaient à la pêche. Dans tous les cas, c'est Dieu qui a l'initiative.

« Elie passa près de lui et lui jeta son manteau ». Elisée a tout de suite compris ce qu’Elie voulait dire : il l'invitait à participer à sa mission. Alors Elisée quitte ses boeufs et court derrière Elie.

Elie répond : « Va-t’en, retourne là-bas ! Je n’ai rien fait ». Cette phrase d’Elie nous surprend peut-être. En fait Elie n’a pas repris son manteau. On sait bien que les dons de Dieu sont sans repentance. Elie rappelle seulement à Elisée qu’il est libre.

Plus tard, quand Elie sera enlevé au ciel, Elisée ramassera son manteau. Il sera alors « habillé » en quelque sorte de la mission d’Elie : Saint Paul a repris exactement cette symbolique du vêtement pour parler du Baptême et nous faire comprendre que nous participons à notre tour à la mission du Christ : « Vous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu le Christ ».

 

Père Luc BIQUEZ

 

Le 30 juin 2013,
la SAINT-LOUIS RUCHE fête ses 100 ans !

 Association omnisport de 330  licenciés, proposant la pratique de la gymnastique, du basket et des boules, la Saint-Louis Ruche est affiliée à la Fédération Sportive et Culturelle de France (FSCF).

Elle a été fondée en 1913 sous l’égide de la Fédération Gymnique et Sportive des Patronages de France, fédération d’obédience catholique elle-même fondée en 1898, devenue depuis la FSCF.

Son fondateur, l’abbé Albert Guyonnet  (1887 - 1960), vicaire à Fontaines sur Saône de 1919 à 1938,  décora son drapeau de « la flamme fédérale » au cours de la messe du 25ème anniversaire qu’il célébra en 1938.

Le temps a passé, mais nous sommes restés fidèles à nos racines.

Sans prosélytisme, très attachés à nos valeurs, nous initions tous les jeunes qui le souhaitent, quelque soit leur niveau et leur conviction, à la pratique du sport dans le respect de l’autre.

Merci très sincèrement au Père Marc Ruet de nous accueillir en l’église Saint- Louis. Clin d’œil de l’histoire, il est lui-même ancien gymnaste de la  Jeanne d’Arc de Caluire, autre bastion local  de la FSCF !

L’ombre du clocher de cette église, a abrité la vie de la Saint-Louis Ruche.

Patronage, chorale, enfants de chœur, catéchisme, gymnastique  et  basket dans les locaux historiques, ont accompagné la jeunesse de beaucoup d’entre nous.

Nous avons aujourd’hui, une pensée particulière pour nos disparus.

Si la Saint-Louis Ruche a traversé le temps, c’est bien grâce à la qualité des hommes et des femmes qui ont fait son histoire.

Sans nous laisser  envahir par la nostalgie, nous sommes  résolument tournés  vers l’avenir. Nous avons toute confiance en  l’enthousiasme de nos  jeunes.

Que nos prières  de ce jour, les aident à trouver l’énergie  qu’il leur faudra pour faire vivre le projet de la Saint - Louis Ruche dans leur époque.

Merci très sincèrement à celles et ceux qui ont participé à la préparation de cette messe.

Yves et Michel