Paroisses-VDS

Accueil Archives Editos hebdomadaires Edito du 15 septembre 2013

Zoom du jour...

Nombre de visites

Aujourd'hui :
97
Hier :
1039
Il y a 25 utilisateurs en ligne

 

 

Editorial du dimanche 15 septembre 2013

 

La brebis égarée, les pièces perdues et la parabole des deux fils...
Le sens de ces paraboles c'est d'affirmer que l'amour que Dieu nous porte est grand et qu'il nous aime pour notre bonheur. Dieu se réjouit lorsque ses enfants vivent vraiment comme ses enfants, lorsque notre cœur découvre ce qui le comble vraiment, ce qui le grandit. Dans ce texte il est question de péché et de pardon, de perdu et de retrouvé, de loin et de proche, de mort et de vie. Ce sont les mots de la Pâques, ceux du passage de la mort à la vie du péché au pardon.
Au jour de notre baptême nos parents ont dit pour nous (les baptisés en âge scolaire ou adultes le disent eux mêmes) : Oui nous voulons être retrouvés, pardonnés, vivants. Oui nous le voulons pour nos enfants comme nous le voulons pour nous.
Les non baptisés aussi sont sur ce chemin de Pâques. Pour eux, participer à une œuvre de réconciliation c'est vivre cette Pâques.
Pour les baptisés, il y a la communauté pour les aider, il y a les sacrements, il y a l'Eucharistie, la réconciliation.
Alors que faire ? Tout mettre de nos existences dans le sens de la vie.
A quoi serviraient notre travail, notre intelligence, notre patience, nos qualités (nos dons) s'ils ne servaient qu'à notre puissance, à posséder, à exploiter les autres ?
Ce qui est perdu au sens de Dieu c'est ce que nous faisons sans but ou que pour notre bien être.
Ce qui est retrouvé au sens de Dieu c'est tout ce que nous faisons qui contribue à la paix, à l'entente, au respect de tous.
Réjouissons nous avec Dieu et retrouvons tous ceux et celles que le Seigneur cherche sans se lasser.
Père Marc Ruet