Paroisses-VDS

Accueil Archives Editos hebdomadaires Edito (12/11/2017)

Nombre de visites

Aujourd'hui :
337
Hier :
540
Il y a 32 utilisateurs en ligne

 

Editorial du 12 novembre 2017

 

Notre première lecture est tirée du livre de la Sagesse. Nous en ignorons l'auteur mais une chose est sûre : ce livre intitulé « Livre de la sagesse de Salomon » n'est certainement pas du grand roi Salomon, le fils de David, qui a régné vers 950 av. J.C. Ce Livre a été écrit en grec (et non en hébreu) à Alexandrie en Egypte, environ 50 ans seulement, peut-être moins, avant la naissance de Jésus-Christ.
Le chapitre 6 commence par : « Or donc, rois, écoutez et comprenez, laissez-vous instruire, vous dont la juridiction s'étend à toute la terre... C'est à vous, ô princes, que vont mes paroles. Et ce discours tient en trois points. »
Tout d'abord, la Sagesse est la chose la plus précieuse du monde. Ensuite, la Sagesse est à notre portée, ou, plus exactement, elle se met à notre portée et enfin elle-même nous recherche et nous devance !
Avec déjà une affirmation fondamentale : il n'y a pas de condition pour rencontrer Dieu ; pas de condition d'intelligence, de mérite ou de valeur personnelle... Jésus le redira sous une autre forme : "Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira... Quiconque demande reçoit, qui cherche trouve, à qui frappe, on ouvrira." (Mt 7, 7 - 9).
Dieu prend l'initiative de se révéler à l'homme ; car, on l'a deviné, la Sagesse n'est autre que Dieu lui-même inspirant notre conduite. Plus tard, Saint Paul dira de Jésus-Christ qu'il est la Sagesse de Dieu.
Et voilà pourquoi il peut y avoir Alliance : c'est ce que nous dit le passage d'aujourd'hui : Dieu est à la recherche de l'homme ; il faut et il suffit que l'homme soit à la recherche de Dieu : "Elle va et vient pour rechercher ceux qui sont dignes d'elle ; au détour des sentiers, elle leur apparaît avec un visage souriant ; chaque fois qu'ils pensent à elle, elle vient à leur rencontre".
Et où qu'on se tourne dans la Bible, la seule chose qui nous est demandée, c'est d'agir selon la volonté de Dieu : "ce ne sont pas ceux qui disent 'Seigneur, Seigneur', mais ceux qui font la volonté de mon Père..." et le prophète Michée précise : « On t'a fait connaître, ô homme, ce qui est bien, ce que le Seigneur attend de toi : rien d'autre que respecter le droit, aimer la fidélité et t'appliquer à marcher avec ton Dieu » (d'autres traductions disent "la vigilance" dans la marche avec ton Dieu) (Mi 6, 8). Toutes les autres lectures de ce trente-deuxième dimanche nous parleront de cette vigilance.

Père Luc Biquez