Paroisses-VDS

Accueil Archives Editos hebdomadaires Dieu vient faire alliance (07/06/2015)

Zoom du jour...

Nombre de visites

Aujourd'hui :
40
Hier :
645
Il y a 18 utilisateurs en ligne

 

Editorial du 7 juin 2015

 

Dieu vient faire alliance

Il y en a des choses surprenantes dans notre première lecture ! Ces usages bien loin des nôtres. Puis l'insistance sur le sang, avec une expression que nous connaissons bien, « le sang de l'Alliance ».
Moïse reprend un rite habituel en lui donnant un nouveau sens ! Ce qui vient de la tradition, ce sont les pierres dressées, l'immolation des animaux, l'aspersion du sang sur un autel qui représente la divinité et également l'aspersion de sang sur le peuple. Ce qui est nouveau, c'est la notion même d'Alliance proposée par Dieu.
Le récit décrit les rites du sacrifice lui-même : l'autel au pied de la montagne, les douze pierres qui représentent les douze tribus d'Israël. Le mot "peuple" revient à plusieurs reprises dans le texte ; c'est bien avec un peuple et non avec un individu que l'Alliance est conclue ! Le peuple entier est concerné et son unité se fera autour de cette Alliance.
Moïse asperge le peuple : ce rite du sang signifie que l'Alliance devient "vitale" pour les contractants. Et aussitôt, Moïse rappelle que ceci n'a de sens que référé à l'Alliance que Dieu vient de sceller avec son peuple. Ce qui est premier, ce n'est pas le sacrifice c'est l'Alliance. Le sacrifice n'est pas un but en soi : il ne vaut que par l'engagement d'amour et de fidélité qu'il instaure et couronne entre Dieu et son peuple. Avec Moïse, le sacrifice devient mystère de foi.
Mais la confiance ne naît pas toute seule : l'amour filial ne peut naître qu'en réponse à un amour paternel ; Moïse précise bien que c'est Dieu qui a pris l'initiative. Ce n'est pas Israël qui a essayé d'atteindre ce Dieu dont il n'avait même pas idée, c'est Dieu lui-même qui est venu le chercher et se révéler peu à peu comme le Dieu qui libère et qui fait vivre. Une des grandes particularités de la foi du peuple juif est d'avoir compris que toute l'initiative vient de Dieu.

Père Luc Biquez