Paroisses-VDS

Accueil Archives Toutes les actus lettre CCFD décembre 2013

Zoom du jour...

Nombre de visites

Aujourd'hui :
233
Hier :
798
Il y a 24 utilisateurs en ligne

 

la lettre du CCFD pour le mois de décembre

 

Conférence d'Alain Durand, dominicain

20 novembre 2013

Les théologies de la libération

Cette théologie est toujours vivante en 2013 (colloques, congrès, Forum Social y font référence..). Elle se reformule sous divers aspects : femmes discriminées, paysans contre le libre commerce, nature dépréciée, migrants maltraités...Les pauvres sont toujours là et le capitalisme se porte toujours très bien ! Dans les années 80, il y a eu de grands théologiens : Gustavo Guttierez, Leonardo Boff... Aujourd'hui, on observe un bouillonnement : il y a des milliers de petits théologiens : femmes, paysans, laïcs....

Contexte historique : La théologie de la libération est née du dynamisme conciliaire de Vatican II. Cette théologie est toujours vivante en 2013 (colloques, congrès, Forum Social y font référence..). Dans la société latino-américaine de l'époque, c'est le temps des dictatures (persécutions, tortures, massacres, disparitions, vols d'enfants, ...) Monde bipolaire, guerre froide entre 2 blocs : lutte entre capitalisme et communisme. Les Etats-Unis craignaient l'extension des régimes marxistes en Amérique Latine (sur le modèle de Cuba). Ils redoutaient cette théologie qui utilisait les concepts marxistes d'analyse de la société. Affronter la théologie de la libération est devenu pour eux un enjeu politique : il fallait faire une guerre totale pour sauver la civilisation occidentale et chrétienne !

Théorie socio-économique de la dépendance adoptée par les théologiens de la libération : la pauvreté est la conséquence de ce qui se passe dans les pays du Nord, à cause de leur type de développement. Le capitalisme du Nord est responsable de la pauvreté du Sud. L'expression théologie de la libération est née en 1968 du péruvien Gustavo Guttierez .

Changement de regard : à partir de « l'envers » de l'Histoire, c'est à dire les pauvres, les oubliés, les insignifiants. Prise en compte de la souffrance des pauvres. Comment oser dire aux pauvres qu'ils sont aimés de Dieu ? Comment parler de sa Foi dans un monde injuste ? Prise en compte de l'injustice sociale. Une des caractéristiques : cette théologie de la libération est née en lien avec une pratique sociale, pas à partir de discours religieux dogmatiques. Elle a permis aux communautés ecclésiales de base de réfléchir, à partir de l'Evangile, à leur engagement dans les réalités sociales du pays. Elle dénonce la violence structurelle de la société. La pauvreté est perçue comme un mal profond contre lequel il faut lutter. Cf. Bible : Dieu aime les pauvres, les choisit et veut leur libération (cf. l' Exode). L'option prioritaire pour les pauvres est constitutive de notre Foi. Dimension collective : prise de position politique pour la justice.

Evolution de cette théologie de la Libération : elle a pris d'autres formes, d'autres courants. Mais elle fait toujours la critique théologique du capitalisme : les marchés sont devenus les lieux d'idolâtrie moderne. Depuis l'élection du pape François, changement de climat dans l'Eglise par rapport à cette théologie de la libération qui a de multiples visages. Le retour de l'Eglise des pauvres est plein d'espérance !

 

A propos de la doctrine sociale de l’Eglise (DES)

Conférences proposées par la "Mission Famille et Société", ouvertes à tous les publics, pour s’initier à la DSE. Temps de formation et d’échanges, animés par le père Bruno-Marie Duffé, vicaire épiscopal "Famille et Société".

A L’université Catholique de Lyon, Site Carnot, Lyon 2e.

Jeudi 12 décembre 2013, 18h30 - 20h30 : Peut-on allier morale et vie politique ?

Jeudi 23 janvier 2014, 18h30 - 20h30 : Migrations, minorités et solidarité sociale

Jeudi 27 février 2014, 18h30 - 20h30 : Développement international, solidarité et écologie

Jeudi 13 mars 2014, 18h30-20h30 : Dialogue social, conflits et médiation : apprendre à se parler

Exposition de l’Antenne Sociale sur la Doctrine Sociale de l’Eglise

L'expo à St Bonaventure (jusqu'au 20 décembre) est très intéressante, c'est une vue globale. Elle montre les fruits de la DSE sous forme de panneaux clairs avec quelques photos et 2 ou 3 textes :

Principes de l'évangile social / Figures du catholicisme social / Naissance de la Chronique sociale / Les Semaines sociales / Ecologie, sobriété, décroissance / Régulation: La politique ou la finance / Solidarité: Accompagnement des personnes ou réforme des structures  / Mondialisation: Particularisme des cultures ou universalité des droits  / Travail: valeur économique ou développement humain