Paroisses-VDS

Accueil Archives Toutes les actus lette CCFD décembre 2018

Zoom du jour...

Nombre de visites

Aujourd'hui :
561
Hier :
738
Il y a 31 utilisateurs en ligne

 

La lettre du CCFD pour le mois de décembre

 

NOËL 2018

Fin de mois et fin du monde

 

L’expression a fait florès, il nous faut penser les deux : fin de mois, fin du monde. C’est dans ce contexte d’actualités que Noël 2018 arrive.

« Fin du mois » : oui, commençons par cela. Certains même disent qu’il y a là une urgence sociale. Les experts économiques disent en ce mois de novembre 2018 que le pouvoir d’achat de 80% des français a baissé entre 2008 et 2016 et qu’il augmente de 1.6% par an depuis 2017. Si le pouvoir d’achat des plus pauvres ne baisse pas parce que l’Etat a augmenté les différentes prestations sociales (RSA, prime d’activité ,etc…), il faut convenir que leurs revenus restent faibles. La question se pose alors : «Quels revenus pour vivre en France et non survivre ? » D’autres catégories sociales, employés, ouvriers, classes moyennes se posent la même question, d’autant que le chômage en France reste autour de 4 millions et que le nombre de pauvres reste encore autour de 9 millions. Il faut répondre à cette question en cette fin d’année. Y répondre sérieusement, sans démagogie, quelque soit notre courant politique. Il y va de la crédibilité de notre pays.

« Fin du monde » : oui, si nous ne réglons pas la question de ceux qui se la posent pour finir la fin du mois, nous ne pouvons pas être crédibles sur la question de la fin du monde. Pour nous, chrétiens, ce temps de l’Avent qui commence ce 2 décembre, n’est pas seulement un temps d’attente de Celui qui vient et que nous allons accueillir à Noël, dans l’Enfant de la crèche. C’est aussi un temps d’avènement de Celui qui vient et qui viendra. C’est pourquoi, avec des textes de la parole de Dieu qui utilisent un vocabulaire apocalyptique nous parlons de la fin du Monde. Cette fin du monde, nul n’en connait ni le jour, ni l’heure. En revanche, les experts en écologie et les écologistes nous alertent que par notre faute et notre péché nous pouvons précipiter non pas la fin du monde mais la fin de l’humanité sur la planète Terre.

Grâce au pape François, avec son encyclique Laudato Si’ : « la clameur des pauvres et la clameur de la planète sont liés » nous sommes plus qu’alertés !

Noël approche : soyons dans une attente active. Participons aux débats et à la lutte pour que les deux clameurs soient entendues et écoutées. Alors, pourrons-nous accueillir en vérité dans nos coeurs et dans nos vies « Celui qui est venu, qui vient et qui viendra ».

Bon Noël !

Régis CHARRE,Aumônier