Paroisses-VDS

Accueil Archives Toutes les actus année vie consacrée 1

Zoom du jour...

Nombre de visites

Aujourd'hui :
230
Hier :
798
Il y a 27 utilisateurs en ligne

 

2015_logo_Rome
Année de la vie consacrée :

témoignage de Soeur Marie-Louis

soeur de la Salette à Fontaines Saint Martin

« Aimer, c’est tout donner et se donner soi-même. »

C’est ce que j’ai voulu vivre en quittant la maison en ce début d’octobre 1944. Depuis longtemps préparée par la tendresse de Dieu et l’affection de mes parents, de ma famille, ma vocation s’est précisée vers l’âge de 15 ans.

La vie religieuse vue à travers l’histoire de Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus m’est apparue alors comme le meilleur chemin pour vivre plus profondément avec le Christ et le faire connaître en me donnant aux autres : d’abord à ma Communauté puis à tous ceux vers lesquels je suis envoyée dans la paroisse où je suis implantée.

Chaque petite communauté, composée de 3 ou 4 sœurs, s’efforce de vivre fraternellement le partage : tout ce qui fait notre vie de travail, de prière, de joie et de peines, la mise en commun de tout ce que nous avons et ce que nous sommes.

Aimer Jésus, faire toute choses par amour pour lui, dans la confiance et l’abandon afin que le monde connaisse la paix, la fraternité. C’est tout mon désir en ce jour.

« Jésus ma joie, que ma vie toute entière soit une louange du Père. Jésus, ma joie, que ma vie toute entière soit une offrande pour mes frères. » (J’ai composé ce refrain pendant mon noviciat).

Sœur Marie-Louis

Née Pierrette Ayme

 

témoignage de Soeur Arlette

soeur de la Salette à Fontaines Saint Martin

Choisir la vie consacrée, c’est pour moi la volonté de vivre en union intime avec le Christ. C’est apprendre jour après jour à ce que ma vie devienne prière et faire grandir mon cœur dans une disponibilité de plus en plus grande. Ce chemin, je choisis de le vivre en communauté, avec mes sœurs, en empruntant les sentiers de Marie à la Salette qui nous invite à aimer et contempler le Christ Réconciliateur, source de paix et de joie. Aimer le Christ en apprenant à aimer comme il nous aime, là où je suis, avec qui je suis, en communauté, en paroisse, en mission en vivant de la conversion et de la réconciliation du mieux que je peux. Vivre un message d’amour dans ma congrégation qui est internationale, image du mélange culturel de notre société actuelle pour vivre avec foi et profondeur  ce que nous a rappelé le pape François lors de son message à l’occasion de l’ouverture de l’année de la vie consacrée : « la fraternité universelle n'est pas une utopie, mais le rêve même de Jésus pour l'humanité tout entière. » La vie consacrée est un chemin beau et exigeant de communion, de foi, de prière, de partage, de fidélité sur les pas du Christ. La vie consacrée, c’est un chemin d’amour universel.

Sr Arlette

témoignage de Soeur Marie Nathanael

Petite sœur de la Sainte Enfance à Collonges

Ce qui me rend heureuse

Suivre le Christ dans la vie religieuse est une manière particulière de vivre son baptême. Les trois vœux de pauvreté, chasteté, obéissance sont des moyens pour vivre l’évangile, dans une relation personnelle à Dieu qui nous fait entrer dans un mode de vie fraternelle.

Après 54 ans de vie religieuse, j’ai beau chercher ce qui m’aurait rendue malheureuse… je ne trouve pas ! Lorsque je parcours toutes ces années d’engagement à la suite du Christ, je ne trouve que des occasions de rendre grâce pour le don que j’ai reçu et pour ce que j’ai vécu.

J’ai trouvé beaucoup de joie dans les différentes missions confiées, même si elles ne correspondaient pas toujours à mes attentes, que ce soit dans des services communautaires de cuisine, de ménage, de secrétariat ou au service des populations d’Afrique…

J’ai trouvé beaucoup de joie dans la vie fraternelle. Si vivre avec des sœurs que je n’ai pas choisies n’est pas toujours évident, il y a la grâce de découvrir les richesses et la grandeur de chacune, celle de s’aimer comme des sœurs. Grâce de la réconciliation. Grâce aussi d’accueillir une parole du Seigneur à travers la leur.

J’ai trouvé beaucoup de joie dans la découverte de l’évangile, le laissant me façonner au quotidien, s’incarner dans ma vie et dans la vie de mes frères ; un long apprentissage qui ne sera jamais fini !

Et voilà que notre pape François nous invite à « vivre le présent avec passion » : une invitation à accueillir l’aujourd’hui de Dieu toujours imprévisible, dans la disponibilité, la joie et la confiance.

Quelques précisions

Trop souvent, on met les religieux (les « consacrés ») sur un « pinacle ». C’est une grosse erreur ! Tout baptisé est consacré par l’onction de son baptême. Il n’y a pas de baptisés supérieurs et de baptisés inférieurs (ou de seconde classe) ! L’évangile est tout entier pour tous ! Suivre le Christ est pour tous et n’établit aucun rang de préséance. Le baptême appelle tout chrétien à mettre le Christ au centre de sa vie.

Si dans l’Église on distingue les baptisés laïcs et les baptisés clercs, les religieux ne forment pas une troisième catégorie, ils font partie des laïcs.

La vie religieuse est une manière originale de vivre sa vie de baptisé, dont les moyens sont les trois vœux de pauvreté, chasteté, obéissance.

Marie Nathanaël

Petite sœur de la Sainte Enfance

2015_logo_Rome

Année de la vie consacrée : l'essentiel

En novembre 2013, le pape François avait annoncé 2015 comme Année de la Vie consacrée. Elle a officiellement commencé le 30 novembre 2014, premier dimanche de l'Avent et prendra fin le 2 février 2016 à l'occasion de la Journée Mondiale de la vie consacrée.

 

«Les personnes consacrées sont signe de Dieu dans les divers milieux de vie, elles sont levain pour la croissance d'une société plus juste et fraternelle, elles sont prophétie de partage avec les petits et les pauvres. Comprise et vécue ainsi, la vie consacrée nous apparaît comme elle est réellement: elle est un don de Dieu, un don de Dieu à l'Église,un don de Dieu à son peuple! Chaque personne consacrée est un don pour le peuple de Dieu en chemin».
Pape François

 

dans cet article vous trouverez :

-une explication du logo de cette année
-des liens vers diverses présentations de cette année en vidéo
- et pour nous ?

 

le logo de l'année de la vie consacrée

Une colombe soutient avec légèreté sur son aile un globe polyédrique, tandis qu'elle plane sur les eaux qui s'écoulent, et sur lesquelles se lèvent trois étoiles, protégées par l'autre aile.
Le Logo pour l'Année de la Vie consacrée exprime par symboles les valeurs fondamentales de la vie consacrée. On y reconnait l' « œuvre constante de l'Esprit Saint, qui déploie au cours des siècles les richesses de la pratique des conseils évangéliques grâce aux multiples charismes et qui rend ainsi perpétuellement présent le mystère du Christ dans l'Eglise et dans le monde, dans le temps et dans l'espace » (VC 5).
Dans le signe graphique qu'esquisse la colombe se devine en arabe le mot Paix : un rappel à la vocation de la vie consacrée à être exemple de réconciliation universelle en Christ.

Pour en savoir plus, lire ici

 

quelques présentations vidéos

- des rappels de base....

- montage pour nourrir la réflexion et la contemplation

-la présentation de la communauté de l'Emmanuel

-la vie consacrée : visible ou invisible ? (émission de KTO. durée 52 mn. La disparition de certaines forme de visibilité de la vie religieuse - visibilité d'un habitat conventuel, d'oeuvres communes, d'un corps apostolique nombreux et repérable par un habit, de formes de prières communautaires - pose parfois question. Mais l'essentiel du message de la visibilité évangélique est-il perdu pour autant ? Ne sommes-nous pas appelés, dans tous les cas, à la visibilité de l'incarnation du Christ ?

et pour nous ?

Sur nos deux paroisses, les communautés religieuses ou les personnes consacrées au Seigneur sont bien présentes. Elles sont signes que l'amour de Dieu peut remplir toute une vie. Cette année sera l'occasion de les redécouvrir, au fil de divers articles. Mais nous pouvons d'ores et déjà nous rappeler que la consécration au Seigneur est baptismale : de par notre baptême, nous sommes consacrés à Dieu. Chacun discerne ensuite sous quelle forme concrète il meten oeuvre cette consécration dans sa vie (sacerdoce, vie religieuse, mariage, engagement envers les plus pauvres ..). En attendant d elire d'autres articles, ce début d'année peut être pour nous l'occasion de nous replonger dans la consécration de notre baptême. Chaque jour de 2015 en sera illuminé !