Paroisses-VDS

Accueil Archives Toutes les actus 2eme pélerinage en terre sainte quatrième jour

Zoom du jour...

Nombre de visites

Aujourd'hui :
338
Hier :
645
Il y a 21 utilisateurs en ligne

 

2ème pélerinage en terre Sainte : quatrième jour, samedi 26 mars

 

Déroulement :

 JERUSALEM, le Mont SION et le Mont des OLIVIERS

Petit déjeuner à la maison religieuse

Départ à pied pour joindre le MONT SION.

Célébration de la messe à la chapelle du Cénacle à 8h00

En autocar, parcours jusqu’au MONT DES OLIVIERS.

  • Contemplation de la Ville Sainte pour situer les différents monuments.
  • La mosquée de l’Ascension, ancienne église construite au IV ème siècle pour célébrer la montée du Christ au ciel. (Lc 24,50. Ac 1,6-12).
  • Basilique de l’Eléona et la grotte du Pater où Jésus enseigna le Notre Père à ses disciples (Mt 6,9-13).
  • Par l’église du Dominus Flevit construite en souvenir des larmes versées par Jésus sur Jérusalem (Lc 19, 41-44), descente jusqu’au jardin des oliviers, à Gethsémani : agonie et de l’arrestation de Jésus (Mt 26,36-56 ; Mc 14,32-52 ; Lc 22,39-53). Temps de prière. (Ps 30,2-9).

L'après-midi, retour au Mont Sion :

  • « La chambre haute », lieu présumé du Cénacle, de la Pentecôte (Ac 1-2).
  • Eglise de la Dormition (ou Assomption) qui rappelle l’« endormissement » de la Mère de Dieu (Ap 11,19-12,10 ; Ps 44 ; Lc 11,27-28).
  • Eglise de Saint-Pierre en Gallicante, au milieu des vestiges de la Jérusalem juive et byzantine. Reniement de Pierre, de l’emprisonnement et du procès de Jésus (Mt 26,57-75 ; Jn 18,24-27). Ps 31,1-2,5-7.10-11.
  • Rencontre avec le père Alain Marchadour, recteur de Saint-Pierre en Gallicante

 

 Pour prier avec les pélerins

Au Mont des Oliviers à Jérusalem (Lc 22, 39-46)

Seigneur Jésus, pour qu’au Mont des Oliviers nous recevions la force de rester éveillés avec le Christ, attentifs à toi et aux autres, nous te prions.

  

Pour aller plus loin...

Evangile de Jésus-Christ selon St Jean 13,1-17.

Avant la fête de la Pâque, sachant que l'heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu'au bout. Au cours du repas, alors que le démon a déjà inspiré à Judas Iscariote, fils de Simon, l'intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu'il est venu de Dieu et qu'il retourne à Dieu, se lève de table, quitte son vêtement, et prend un linge qu'il se noue à la ceinture ; puis il verse de l'eau dans un bassin, il se met à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu'il avait à la ceinture. Il arrive ainsi devant Simon-Pierre. Et Pierre lui dit : « Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds ! » Jésus lui déclara : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n'auras point de part avec moi. » Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n'a pas besoin de se laver : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, ... mais non pas tous. » Il savait bien qui allait le livrer ; et c'est pourquoi il disait : « Vous n'êtes pas tous purs. » Après leur avoir lavé les pieds, il reprit son vêtement et se remit à table. Il leur dit alors : « Comprenez-vous ce que je viens de faire ? Vous m'appelez 'Maître' et 'Seigneur', et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C'est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j'ai fait pour vous. Amen, amen, je vous le dis : le serviteur n'est pas plus grand que son maître, le messager n'est pas plus grand que celui qui l'envoie. Si vous savez cela, heureux êtes-vous, pourvu que vous le mettiez en pratique.