Paroisses-VDS

Accueil Archives Toutes les actus 2ème pélerinage en terre sainte news 28-03-11

Zoom du jour...

Nombre de visites

Aujourd'hui :
376
Hier :
1290
Il y a 15 utilisateurs en ligne

 

Nouvelles des pélerins en Terre Sainte (lundi 28 mars)


 

Bonjour aux paroissiens du Val de Saône, à nos familles et amis, aux internautes et à tous ceux qui suivent notre pèlerinage paroissial en Terre Sainte,

La journée a commencé tôt avec le chemin de croix dans les rues de Jérusalem s'éveillant. A 6h00 du matin, le soleil est déjà bien levé, et nous prenons le rythme du pèlerinage : coucher pas trop tard pour un lever tôt. Nous marchons à la suite du Christ portant sa croix jusqu'au Golgotha pour être crucifié et donner sa vie par amour pour nous. Ce récit dans les ruelles tortueuses de la ville sainte, en partageant nos prières pour notre monde souffrant et peinant sous diverses croix, est très fort pour chacun de nous.

A 8h00, la foule des pèlerins est déjà dense devant le mur des Lamentations. Nous prenons vite notre tour dans la très longue file d'attente pour accéder à l'esplanade des  mosquées. Mais finalement nous sommes vite arrivés entre la mosquée El Acsa et la mosquée du Dôme du rocher. Avec notre guide Kayed, nous découvrons l'histoire complexe de ce lieu, temple juif devenu musulman puis chrétien avec les croisés et à nouveau musulman.

En sortant par la porte nord, nous arrivons à la piscine de Béthesda, où Jésus guérit le paralytique, à côté de l'église Sainte Anne, plus vieille église de Terre Sainte, de l'époque byzantine et remarquable par son style épuré et son acoustique. Nous nous essayons au chant polyphonique... L'important, c'est de prier...

Pour rejoindre le mur des Lamentations, nous contournons le temple en traversant les souks. Pas de doute : c'est au pied du mur qu'on le voit de plus près... Des familles juives fêtent la Bar Mytzva de leur garçon. Entre chants, youyou, claquements de mains et lancer de bonbons, c'est la fête !  Fièrement le jeune adolescent reçoit les rouleaux de la Loi et proclame quelques lignes de la Torah.

Nous revenons sur nos pas et sur le chemin de la passion du Christ en découvrant l'Ecce Homo (Voici l'homme) : citerne où Jésus aurait été emprisonné, dallage ou lithostrotos. Nous prions pour tous ceux qui traversent une épreuve.

Au couvent des Soeurs de Sion , maison aujourd'hui tenue par la communauté du Chemin Neuf, l'accueil est chaleureux et la vue depuis la terrasse sur la ville superbe.
Après le repas, nous empruntons la via Dolorosa dans les souks en effervescence. Heureusement que nous avons pu prier les stations du Christ au calme ce matin... car entre bousculades et interpellations pour nous vendre une babiole, il n'est pas facile de se concentrer.

Après le premier contact spirituel de ce matin, nous découvrons la basilique du St Sépulcre, ou Anastasis, aussi par son histoire. En fin d'après-midi, nous célébrons dans la chapelle du St Sacrement la messe de la résurrection de notre Seigneur. Ce grand mystère nous apparaít dans sa force et un peu plus de lumière quand chacun partage au groupe ce qu'il signifie pour lui. La résurrection nous concerne tous, ici et maintenant, demain et chez nous, pour toute notre vie, et  jusque dans la vie éternelle.

Durant l'après-midi, un temps libre a permis aux uns de visiter Yad Vashem, le mémorial de la Shoa, ou le musée de la citadelle de David, ou à d'autres de prendre un temps de repos. La vue sur la ville depuis la terrasse de notre hébergement est imprenable.

La soirée se conclut par un témoignage de Michel Warschavsky, juif israélien d'origine française et militant pacifiste. Ses paroles fortes sont édifiantes et rejoignent d'autres témoignages sur la condition de vie des palestiniens et sur les politiques des gouvernements israéliens depuis 10 ans. La paix semble si loin... et pourtant nous espérons et prions pour cela.

Encore une journée extraordinaire et riche en grâces. Ce soir, dernière nuit à Jérusalem avant le départ pour la Galilée aux aurores.

A demain. Fraternellement.

Les pèlerins en Terre Sainte.

 

 

pele2_news6_0849  pele2_news6_0909

pele2_news6_0910  pele2_news6_0917

pele2_news6_0923  pele2_news6_0949

pele2_news6_0951  pele2_news6_1046

pele2_news6_1047  pele2_news6_1054

pele2_news6_1101  pele2_news6_1508

pele2_news6_1521  pele2_news6_1836