Paroisses-VDS

Accueil Archives Toutes les actus 2012 avent

Zoom du jour...

Nombre de visites

Aujourd'hui :
380
Hier :
1290
Il y a 17 utilisateurs en ligne

 

dessin_crecheL'Avent est déjà là !

 Dans nos vies souvent bousculées, une telle constatation nous amène parfois à soupirer, à nous dire qu'on ne voit pas le temps passer, et qu'en plus Noël ne va pas tarder ! Si les enfants attendent Noël avec impatience, ce temps de l'Avent nous est donné justement pour pouvoir habiter paisiblement l'attente. L'Avent, on ne le dit jamais trop, ce n'est pas le temps de l'AVANT  mais celui de la VENue.

 

 

Cet article vous propose quelques pistes à propos de l'Avent :

- l'histoire et la signification de ce temps
- son déroulement
- un petit regard sur des bricolages et des traditions
- le scoop sur ce qui est proposé chez nous aux enfants durant les dimanches de l'Avent
- une prière pour nous aider à habiter ce temps.

 

  Histoire et signification

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avénement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente au sens de l'expectative : c'est déjà le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur. Bien plus qu’un temps de préparation à la fête de la nativité de Jésus, l’Avent se présente comme une célébration, prolongée pendant quatre semaines, de l’avénement glorieux du Christ Seigneur.

En Orient, le concile d’Ephèse de 430 a exalté la maternité divine de Marie et donné un grand relief à la célébration de la naissance humaine du Fils de Dieu. Dans ce contexte, les semaines qui précèdent la double fête de Noël et de l’Epiphanie constituent une sorte de méditation anticipée sur la venue du Sauveur et le salut opéré par la divination de la nature humaine. Les liturgies orientales s’octroient quatre ou cinq semaines pour chanter les événements qui ont préparé la naissance du Messie, les personnages qui ont joué un rôle déterminant dans cette préparation, en premier lieu Jean-Baptiste et la Vierge Marie, mais aussi tous les saints de l’Ancien Testament et enfin la transformation du monde désormais habité par le Dieu fait homme.

A Rome, c’est seulement au VIème siècle que l’Avent trouve son organisation durable. Il fut réduit à quatre semaines et devient l'attente joyeuse de l'avènement du Seigneur, sans l'observance d'un jeûne (à la différence du carême). La pratique romaine s'impose en France au VIII° siècle.

En 1963, la Constitution sur la liturgie de Vatican II déclarait que l’Eglise "déploie tout le mystère du Christ pendant le cycle de l’année, de l’incarnation et de la nativité jusqu’à l’Ascension, jusqu’au jour de la Pentecôte, et jusqu’à l’attente de la bienheureuse espérance du Seigneur"

Le temps de l’Avent a un double objet : "C’est le temps de la préparation de Noël, où on célèbre la première venue du Fils de Dieu chez les hommes ; c’est aussi le temps où, à travers ce souvenir, les esprits s’orientent vers l’attente de la seconde venue du Seigneur à la fin des temps".

L’attente chrétienne trouve son expression spontanée dans les textes prophétiques inspirés par l’attente du Messie : c'est pourquoi Isaïe et Jean-Baptiste sont  les deux grandes voix de la liturgie de l’Avent.

 

Le déroulement de l'Avent dans la liturgie 

Le temps de l'Avent commence le quatrième dimanche avant le 25 décembre donc, selon les années, entre le 27 novembre et le 3 décembre. Le premier dimanche de l'Avent est le début de l'année liturgique. 

marie_annonciation1L’Avent est l’aboutissement d’une démarche spirituelle. C’est le mystère pascal qui donne un sens à l’Avent qui nous fait espérer et avancer vers le Royaume qui vient et le jugement dernier. La nativité nous rappelle que le Seigneur nous a rejoint dans notre condition d’homme. Le temps de l’Avent est un temps d’attente et d’espérance.

 Ce temps d'attente comporte plusieurs dimensions : il nous fait revivre d'une part l'attente du peuple juif de la venue du messie, l'attente de la naissance de Jésus ; d'autre part, l'Avent est l'attente de l'avènement du Christ à la fin des temps. De plus, entre ces deux venues du Christ, on attend la venue actuelle du Christ dans son Église.

L'Avent comporte deux parties. La première est constituée par les trois premiers dimanches. Elle est consacrée à l'annonce du second avènement du Christ à la fin des temps et nous invite à la vigilance. La deuxième partie est constituée par la semaine avant Noël, du 17 au 23 décembre.  Elle est plus directement ordonnée à la préparation de Noël et à l'attente de Noël. Le quatrième dimanche de l'Avent est une présentation des évènements qui ont annoncé la naissance de Jésus.

Durant ce temps,  les ornements (chasuble, étole,) sont de couleur violette, comme pour le carême. Le violet est symbole de conversion et de préparation à la rencontre du Christ. Mais pour le troisième dimanche de l'Avent, dit "dimanche de gaudete" (réjouis-toi), la couleur est le rose afin de signifier l'attente joyeuse du chrétien. C'est analogue au quatrième dimanche de carême "dimanche de laetare". Normalement, comme lors du carême, il n'y a pas de décoration florale. Durant ces quatre dimanche, on ne dit pas le gloria, mais on maintient l'alleluia. Chaque dimanche, on allume une nouvelle bougie.

Pendant les quatre Dimanches de l'Avent, les lectures de l'Ancien testament sont des prophéties relatives au messie et aux temps messianiques, beaucoup d'entre elles sont tiré du livre d'Isaïe. Dans la liturgie de l'Avent, de grands personnages tiennent une place de premier rang et inspirent notre prière : les deux Isaïe, Jean Baptiste et la vierge Marie. Le prophète Isaïe exprime l'espérance messianique, il annonce la naissance de l'Emmanuel. Il incarne à la fois la préparation de Dieu et les désirs de l'humanité. Jean Baptiste annonce la venue proche du messie et il invite à un baptême de conversion pour s'y préparer. Il est le précurseur. Dès son enfance, puis adulte, il désigne Jésus. Marie accepte d'être la mère du messie. Elle est le symbole de l'habitation de Dieu en nous.

 

Bricolages et traditions

Dans un mois de décembre souvent fébrile, où les sirènes commerciales ne cessent de fredonner de nouveaux hymnes à nos oreilles, il n'est pas inutile de revisiter des traditions et des objets significatifs. Préparer  Noël en famille par un bricolage tout simple peut être l'occasion de revnir à l'essentiel et de nous partager mutuellement cette nouvelle inouïe : dans la naissance que nous allons célébrer, c'est Dieu lui-même qui vient demeurer parmi nous. Lumière des nations, il choisit d'être ce qu'il y a de plus fragile et dépendant : un nouveau-né.

 

- La couronne de l'Avent

couronne_aventLa coutume de la couronne de l’Avent est née en Allemagne au XVIème siècle, pour préparer les chrétiens à la grande fête de Noël qui allait venir dans quatre semaines. La couronne est un cercle qui rappelle que le temps des fêtes nous revient à chaque année, et le cercle est un très ancien symbole pour la vie éternelle. Pour nous, il symbolise aussi que Jésus va revenir, que l’Avent n’est donc pas seulement l’attente avant Noël, mais aussi bien l’attente du Retour du Christ. La couleur verte de la couronne, celle du sapin ou du pin, signifie la vie éternelle et l’espérance. Comme ces arbres qui restent verts toute l’année nous pouvons toujours faire confiance à Dieu. Sur la couronne il y a quatre bougies. Chaque dimanche on en allume une de plus. Plus la fête approche, plus il y a de lumières. Cela nous rappelle que Jésus est la lumière du monde.

 Réalisation : Prenez vos enfants et allez ramasser des branches de sapins, des baies, des fruits secs, de jolies écorces .... tout ce qui peut décorer votre couronne. Une bonne promenade au coeur de la création !  Il vous faut aussi 4 bougies et une couronne vide (en paille, en polystyrène... cela se trouve dans le commerce) Rentrés à la maison, attachez les bougies sur la couronne à l'aide de fil de fer que vous masquerez avec le sapin (accrochez les branches sur la couronne l'une après l'autre, comme des écailles). Puis collez les diverses décorations.

- le calendrier de l'Avent.

Encore une tradition allemande ! Elle date du XIXème siècle où certaines familles commencèrent à accrocher chaque jour une image pieuse au mur. La structure avec des fenêtres qui s'ouvrent et des friandises pour "patienter"  date de 1920. Aujourd'hui les calendriers de l'avent sont très commercialisés et supports publicitaires pour de nombreuses marques de jeux ou de films... pourquoi ne pas revenir à un calendrier "maison"? Les fenêtres peuvent aussi s'ouvrir sur une image, une parole de Dieu ...

 Cliquez ici pour découvrir un calendrier en boites à oeufs.
Cliquez ici pour un calendrier en forme de sapin
Cliquez ici pour un calendrier à images
Moins poétique, mais plus actuel : le calendrier virtuel par mail. Vous pouvez y abonner vos jeunes !

- le sapin de Noël sapin_noel

 Pas besoin d'idées pour la décoration! Mais voici un texte sur son origine.

 

bricolzge_creche-La crèche, bien sûr.

Découvrez ici son origine. Installez la vôtre... et à partir du 8 décembre allez admirer celles confectionnées par les enfants du caté. Elles sont exposées dans les églises de Fontaines et de Neuville

 

 

Le scoop :

Chaque dimanche de l'Avent, les enfants présents aux messes recevront une image. Elles sont à collectionner, il faut venir toutes les semaines !

 

Une prière

Pour habiter ce temps ... cliquez ici